Finalement à la Tour Eiffel

Trois semaines j’étais à Paris sans voir la Tour Eiffel. Je peux y marcher de mon appartement, mais quand même ce n’était pas jusqu’à samedi que j’y suis allée.

Alors, les circonstances : c’était après notre visite à Lyon – prés de 21h30. Tous les autres revenaient chez eux, mais moi, j’avais envie de voir la Tour Eiffel – finalement – donc j’ai pris le métro jusqu’à l’Ecole Militaire. En quittant le wagon, je me suis trouvée face à face avec Jordan ! Je lui ai expliqué mon projet, et elle a décidé me joindre.

Nous nous parlions en marchant dans le parc autour la Tour Eiffel, arrêtant aux statues et aux monuments en route. Elle souvent fait le jogging autour la Tour Eiffel, donc pour Jordan, cela n’était pas une nouvelleté.

On est sorties des arbres et voilà la Tour Eiffel en plein vue devant nous. C’était au coucher du soleil, et le ciel était vif orange avec des rayons violets et roses. Derrière nous, le bleu noir avançait travers le ciel en apportant les étoiles argent. Pourtant, ce beau ciel n’était que le plan arrière à la grande structure en fer qui s’est levée devant nous.

J’étais émerveillée, même émue, ainsi la Tour Eiffel face à face avec moi. J’y étais allée parce que je suis à Paris. « Comme je suis ici, » je m’étais dite, « il faut que j’y aille – juste très vite puisque je suis disponible maintenant. »

A me sentir davantage n’était pas ce que je m’attendais. En me levant là, devant cette énorme structure, j’étais rendue silence.

La Tour Eiffel est énorme. Son bas est fortement installé dans la terre et son corps s’étend vers la ciel en devenant plus en plus étroit. Elle est mince et fine, véritablement et justement française. Dans la nuit, elle est allumée avec les lumières orange qui contraste avec sa forme noire, et elle brille avec les éclaires argentées chaque heure comme Jordan et moi avons regardé à 22h00.

C’est un monument bavard. Elle me parle de la fortitude douce que Paris possède et comment elle cherche les hauts, toujours en train d’y arriver. Isolée dans son espace, elle me dit que de temps en temps on se lève seule mais qu’on peut toujours briller contre la nuit. Ce monument, tout simple a inspiré tellement des gens, tant des œuvres d’art. J’en aurais pensé un cliché, mais moi aussi, je la trouve si impressionnante. Il n’y a pas de la question concernant pourquoi elle est le symbole de Paris et bien de la France. A la voir est la connaitre.

Eiffel TowerSnapchat-625273063Snapchat-190668941

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s